Contes africains, le site des contes Decouvrez les plus beaux contes africains.
         
 
Un peu de théorie
Les plus beaux contes
L'Annuaire des contes
Notre séléction
Portraits
L'annuaire
Contacts
Newsletter
Nos coups de coeur
     
 

Les contes > Tous les contes > Contes de l’association Tarbiyya Tatali

Contes de l’association Tarbiyya Tatali Contes de l’association Tarbiyya Tatali

Yamma et Gabasse
Yamma et Gabasse étaient amis et comme leur propre mère, rivalisaient pour savoir lequel serait capable de faire le plus de mal possible.
Eduqués dans le désir d’agir pour le malheur des autres, ils cherchaient toujours quelle mauvaise plaisanterie ils pourraient réaliser pour nuire à leurs proches.
Ils décidèrent un jour de cultiver chacun un champ de mil. Avant la récolte, Yamma dut partir en ville et, craignant de ne pouvoir faire sa récolte à temps, il dit à Gabasse :
Quand mon mil (...) suite

Une fille et sa mère
Un jour, la jeune Zarazara, du village de Madori partit en brousse chercher du bois de cuisine. Elle était tout affairée près d’un marigot, quand elle vit une petite tortue sortir de l’eau et se diriger vers le buisson où elle se trouvait. Zarazara prit la tortue et la roula dans son pagne. Vite, elle lia son fagot, le prit sur la tête et se hâta de revenir au village où elle montra l’animal à sa mère.
Puis, elle alluma un feu pour griller sa tortue et se réjouissait déjà du bon repas (...) suite

Une fille têtue
Halima n’avait qu’une peur, c’était d’épouser cet homme qu’on voulait lui imposer et qu’elle trouvait très laid. Elle s’en plaignait à ses amies du village et plus la date du mariage approchait, plus elle réfléchissait à une manière de s’y soustraire. Tomberait-elle malade ? S’enfuirait-elle un matin quand le soleil serait à peine levé ? Implorerait-elle la clémence de sa grand-mère qui l’avait élevée et qui pourrait comprendre son refus ?
Il fallait en tous cas trouver d’urgence une (...) suite

Attention aux orphelins
Autrefois, dans le village de Gani-Gawané*, les orphelins étaient rejetés et abandonnés. Selon cette triste habitude, une année, à l’approche de la saison des pluies, le petit Adamou fut emmené dans une brousse lointaine parce que personne ne voulait plus s’occuper de lui : un de ses oncles qui l’avait recueilli après la mort de ses parents et l’avait élevé presque dix ans, mourut lui aussi et sa veuve avait beaucoup de mal à élever ses propres enfants. Le chef du village à qui elle avait (...) suite

Le roi et sa femme.
Il était une fois un roi qui s’ennuyait en compagnie de ses courtisans. Il se décida donc, suivant le conseil des vieux sages, à parcourir son royaume à la recherche d’une seconde épouse, qui pourrait réjouir ses jours.
Mais trouver une seconde épouse s’avéra plus difficile qu’il n’y paraissait d’abord. En effet, quand il passait dans les villages de son royaume, le roi ne découvrait que des femmes qui ne lui convenaient pas : les femmes sans mari étaient trop vieilles ou trop (...) suite



 

Venez palabrer -->
Les plus beaux contes
Bibliographie
Notre séléction
Le conte sur la toile

Tam Tam
Lettre d'information
 
Inscription
Désinscription